Poix de Picardie

accueil-mobilité : service gratuit offert à ceux qui vivent une mobilité professionnelle

 
 
 
 
Le viaduc
Le viaduc, fait de maçonnerie de briques, fut construit en 1866. Il permet aux deux voies principales de la ligne Amiens-Rouen, sur une longueur de 246 m, le franchissement de la vallée de la Fay, profonde de 33 m.Les militaires français l'ont fait sauter en 1914 puis reconstruit en 1915. De nouveau, lors de la Seconde Guerre Mondiale
 
 
 
 
Vie économique
Poix de Picardie accueille quelques entreprises dynamiques : Rehau spécialiste de la transformation des polymères qui fabrique des profilés fenêtres, de plancher chauffant, de couvertures de piscine, de pièces automobile ou de hublots d'avion... et qui emploie 130 personnes, Emin Leydier Emballages qui fabrique des emballages en carton ondulé et qui emploie 110 personnes,...

 

Les championnats du monde d'attelage à Conty

En 2011, les Ateliers du Val de Selle à Conty ont accueilli le Championnat du monde d’attelage en paire.

 

Poix de Picardie

Poix de Picardie est une ville du sud de la Somme située aux abords de l'A29 (sortie 13) sur la D1029 qui relie Amiens à la Normandie. La ville, qui compte 2 400 habitants, est à 27 km d'Amiens (arrivée par le site sud du CHU) mais à seulement 8 km de l'Oise et 18 km de la Normandie. Elle est traversée par liaison ferroviaire Lille-Amiens-Rouen. Située au confluent des rivières la Poix et les Evoissons, Poix de Picardie est une petite station touristique, classée station verte de vacances.

 


Pour accéder à la fiche horaires de la ligne Lille-Amiens-Rouen, cliquez sur ce lien

 
 
 
 
Poix se trouve aux confins de l’Amiénois, du Beauvaisis et de la Normandie. Dès l’âge de la pierre taillée, deux voies romaines s’y croisaient et un temple dédié à Mercure y surplombait le site. Poix occupe un point stratégique destiné à protéger Amiens contre les attaques des normands et de celle des anglais (Guillaume le Conquérant). Située sur deux axes de communication Poix a été un carrefour commercial important; il s’y tenait de nombreuses foires.
Pendant la guerre de Cent Ans, trois jours avant la bataille de Crécy (1346), Edouard III d’Angleterre pilla et brula Poix. En 1357, de nouveau, les anglais reprirent la ville, et en 1358, les paysans se révoltèrent et pillèrent la ville et le château. Charles le Téméraire en 1472, mis en échec devant Beauvais, brula le pays voisin.
Au delà des guerres, il y eut les catastrophes naturelles et accidentelles ; épidémie de peste en 1352 ; feu en 1491; de nouveau en 1707 ; grandes innondations en 1552 et en 1757. Au cours de la Révolution le château, les deux églises et l’Hôtel-Dieu furent détruits. La guerre de 1914-1918 a relativement épargné la commune tandis que le conflit de 1939  l’a détruite à 59%.
 
 
 
 
Les Halles de Hornoy
A Hornoy le Bourg (11 km au nord-ouest de Poix), on peut admirer des Halles en bois formées de douze travées et qui datent du dernier quart du XVIème siècle, une église du XVIème siècle et un château du XVIIème siècle.
 
 
 
 
 
Une station verte
La ville de Poix offre à ses visiteurs de nombreuses activités liées au tourisme vert ou culturel. L'eglise Saint Denis de Poix, l'église Saint Médard à Blangy, le château de Courcelles sous Moyencourt avec son parc à la française, la coulée verte le long de l'ancienne voie ferrée Amiens-Beauvais qui suit le cours de la Vallée de la Selle (jusque dans l'Oise) pour ne citer que ces lieux de promenades.
Pour accéder aux huit circuits de randonnées pédestres au départ de Poix de Picardie, Station Verte, cliquez sur ce lien

 

 
 
 
 
Vie culturelle et sportive
La ville de Poix de Picardie accueille également une bibliothèque-médiathèque, un cinéma (Le Trianon), l'école de musique poyaise et des environs, de nombreuses associations sportives,...