Corbie/Villers-Bretonneux

accueil-mobilité : service gratuit offert à ceux qui vivent une mobilité professionnelle

 
 
 
 
Nestlé Purina
Le site de Nestlé Purina Petcare France à Aubigny (5 km de Corbie) fabrique des aliments pour animaux de compagnie. Il réunit une unité de fabrication et un centre de Recherche et de Développement. Le site picard de Nestlé Purina est concentré sur la nourriture humide (des menus raffinés en boîte) ; il couvre une gamme variée sur les marques Friskies, Félix, Gourmet et Purina One. Il emploie environ 310 personnes en fabrication et quelques 100 collaborateurs pour la recherche et le développement.
 
 
 
 
 Roquette Frères
A Vecquemont (5 km à l'Ouest de Corbie), l'entreprise Roquette Frères extrait de l'amidon sur des matières premières renouvelables (le maïs, la pomme de terre et le blé) pour élaborer une gamme étendue de produits pour l'alimentation humaine et animale, le papier, les bio-industries, le génie chimique et la pharmacie. Le site emploie 165 personnes.
 
 
 
 
L'entreprise Gonthiez
Sur la zone industrielle de Corbie, l'entreprise Gonthiez crée et fabrique des bijoux en sous-traitance pour de grandes marques et crée également ses propres collections. La société emploie environ 50 personnes.

La vie culturelle et sportive

Avec son centre d'accueil et d'animation, la présence de la Médiathèque du Val de Somme (image dessous), son cinéma, ses nombreuses associations culturelles et sportives, la ville de Corbie dispose d'une offre culturelle et sportive variée.

Pour accéder à la liste des activités pratiquées à Corbie, cliquez sur ce lien

 
 
 
 
La piscine Calypso
Bassin de 25 mètres, bassin ludique, toboggan intérieur, nage à contre-courant, jets, douche massante, solarium, sauna,... le centre aquatique Calypso propose des activités sportives et ludiques dans le centre même de la ville de Corbie.
Piscine CALYPSO, Rue Gambetta à Corbie, 03 22 96 43 80

 

 

Corbie

    

Villers-Bretonneux

Située au coeur de trois vallées (l'Ancre, l'Hallue et la Somme), Corbie est une ville de l'est amiénois (17 km d'Amiens) traversée par la ligne ferroviaire Paris-Lille. Elle abrite une population de 6 450 habitants et est le siège de la Communauté de communes du Val de Somme. Chaque vendredi matin, rendez-vous au marché de Corbie, place de la République.

Pour accéder à la fiche horaires de la ligne Paris-Lille, cliquez sur ce lien

   

Villers-Bretonneux est une commune de 4 300 habitants située aux confins ouest du plateau du Santerre. Elle est traversée par la D1029 ; route départementale rectiligne qui relie Amiens (17 km de Villers-Bretonneux) à Saint Quentin. Chaque mercredi matin, un marché se tient place Charles de Gaulle.

Pour accéder à la fiche horaires des lignes Amiens-Reims et Amiens-Saint Quentin, cliquez sur ce lien

Corbie a été le siège d’une puissante abbaye bénédictine créée en 657 par la reine régente Bathilde ; abbaye qui devint un des grands centres monastiques de l'époque carolingienne. L’abbatiale Saint Pierre et son imposante façade  (les deux tours ci contre) est l'un des derniers témoins de la puissante abbaye bénédictine. Elle abrite les reliques de Sainte Colette qui est la patronne de la ville (elle est née à Corbie en 1381), des pierres tombales et un maître autel des Frères Duthoit. La porte monumentale (ci contre) était l’entrée de l’abbaye. Construite en 1750 elle faisait partie de l’ensemble qui encerclait la cour d’honneur.

Pour accéder aux informations sur les visites organisées par l'Office de Tourisme de Corbie Bocage Trois Vallées, cliquez sur ce lien

Villers-Bretonneux a subi les ravages de nombreux envahisseurs en raison de sa position géographique. Normands au IXème siècle, Anglais et Bourguignons pendant la guerre de Cent Ans, armées espagnoles en 1636, Cosaques en 1815 puis Prussiens en 1870 ! Au cours de la Première Guerre Mondiale, les combats de la bataille de la Somme détruisirent 80 % de la ville.

 
 
 
 
L'industrie textile
Villers-Bretonneux a atteint son apogée économique à la fin du XIXème siècle grâce à l’industrie textile et à la bonneterie d’abord artisanale. L’âge d’or de l’industrie textile lui valu le surnom de ville aux petits châteaux. De nombreuses usines de bonneterie comme l’entreprise Tiberghien, Joseph Valton y avaient une activité. Le tissage Rinet était spécialisé dans les tissus d’ameublement. 

La Première Guerre Mondiale, la concurrence, la crise du textile, l’ouverture des marchés délocalisés entrainèrent petit à petit les faillites et fermetures d’ateliers. La population déclina alors inexorablement pour se situer à 3 000 habitants en 1920. Depuis 1990, l’installation d’activités industrielles diversifiées sur une zone industrielle devenue intercommunautaire, la proximité aussi de la capitale régionale, entraine un développement harmonieux de la cité autour d’équipements sociaux, culturels et sportifs qui profitent aux 4 300 habitants actuels.

 
 
 
 
Mecacorp
A Villers Bretonneux, Mecacorp, filiale de l'équipementier automobile  monégasque Mecaplast, fabrique des pièces techniques en matière plastique destinées à l'automobile. L'entreprise avec 170 salariés est le plus gros employeur de la ville.
 
 
 
 
Chantelle
Le groupe de lingerie Chantelle est présent sur notre territoire : à Corbie, à Villers Bretonneux et à Péronne. En 1997, le numéro un français de la lingerie a agrandi son site de Corbie et crée un nouveau site à Villers Bretonneux (ateliers, quais d'expédition et bureaux pour effectuer le contrôle qualité, l'emballage et la préparation des commandes). Le site de Corbie est une plate-forme de distribution monde des marques Chantelle et Passionata (240 salariés à Corbie et 33 salariés à Villers Bretonneux).
 
 
 
 
 
L'eglise Notre-Dame de la Neuville
Construite entre la fin du XVème siècle et le début du XVIème siècle, cette petite église paroissiale surprend ses visiteurs par le portail de sa façade ouest : le bas relief qui y figure et qui est classé monument historique est un ouvrage d'une qualité exceptionnelle. Il illustre un passage du Nouveau Testament : l'entrée à Jérusalem. La Neuville, appelée autrefois La Neuville sous Corbie est située à l'ouest de Corbie.

 

L'amitié franco-australienne

Le 24 avril 1918, la ville de Villers-Bretonneux tombe aux mains des allemands. Dans la nuit du 24 au 25 avril, une contre-attaque est lancée par deux Brigades australiennes. La 13ème attaqua par le sud et la 15ème par le nord. La bataille fut rude mais le 25 avril les Australiens avaient repris Villers-Bretonneux aux Allemands.


Sur une petite hauteur à la sortie de Villers Bretonneux (sur la D23), un Mémorial, inauguré le 22 juillet 1938, illustre cet épisode et les liens amicaux franco-australiens.